Le placement défensif en jeu

Voir la vidéo

Organisation :

4 joueurs défenseurs
4 attaquants
1 terrain
1 à 2 ballons

But de la tâche :

  • Pour les attaquants, faire tomber le ballon dans le camp adverse (note : en l'absence de contre, les attaques sont réalisées ici les pieds au sol).
  • Pour les défenseurs, assurer la défense du terrain et la contre attaque.

Consignes :

  • Pour les attaquants, assurer une circulation de ballon et de joueurs parallèle au filet avec une passe à soi-même et tenter de prendre la défense en défaut sur son replacement.
  • Pour les défenseurs, adapter en permanence le système défensif aux déplacements du ballon pour défendre tous les secteurs.

Chez le débutant, l'organisation à plusieurs se fait dans une rationalisation formelle qui tend à partager les zones à défendre en surfaces égales. Les joueurs se repèrent aux lignes. Par conséquent, leur placement se modifie peu ou pas du tout quand le ballon change de position au service ou bien dans le jeu.

Voir la ressource sur
les représentations de la cible à défendre
et les orientations d'attaque

Défendre collectivement suppose de construire une représentation commune des surfaces menacées par le service ou l'attaque et de leur répartition en les adaptant en permanence aux déplacements du ballon. C'est une répartition en secteurs d'angles que l'on peut représenter sur un tableau*.

* En réalité la trajectoire se définit en longueur, en hauteur et de droite à gauche (en trois plans), ce qui représente un cône et projette au sol une conique. On peut concrétiser la représentation en imaginant le faisceau d'un projecteur de théâtre sur la scène, le ballon prenant la place du projecteur, même si en réalité les trajectoires ne sont pas rectilignes.

Cliquez pour afficherCliquez pour masquer
Voir la vidéo

Les attaques soulignent les failles dans :

  • La représentation commune que doivent construire les joueurs dans l'organisation de la défense.
  • La vitesse d'adaptation et de déplacement.
  • La vigilance réelle des défenseurs.

On fait porter les bilans sur ces aspects. Il est très efficace de faire réaliser par les joueurs une représentation graphique (tableau, ardoise blanche) de l'organisation. Les temps de trajectoires sont ici suffisamment longs pour permettre au défenseur d'intervenir. On voit bien que ce sont les temps de réaction et de décision qui déterminent la réussite ou l'échec.

Haut de page